Accueil » Blog d’un graphiste » Blog sur le graphisme » Évolution du graphisme depuis les années 1960

Évolution du graphisme depuis les années 1960

Dans le monde du graphisme et du design, le passage au numérique s’est développé de manière exponentielle.

 

Il s’est notamment produit ces 30 dernières années par l’arrivée d’internet et des nouvelles technologies du web. En effet, des solutions numériques modernes telles que les logiciels graphiques sont arrivées du jour au lendemain ! Nous allons voir ici l’évolution du design graphique. Article sur la présentation de l’évolution du graphisme dans le temps, publié le 06/08/2021

Le graphisme au fil du temps

L’ère du XXème siècle

Tout au long du XXème siècle, les champs d’applications du graphisme se sont déployés grâce à l’incroyable évolution de la communication possible pour les entreprises. Cette évolution a amené énormément de projets, si je puis dire, plus « public ». Toutes sociétés aujourd’hui a besoin d’une identité graphique pour sa bonne communication. Les entreprises d’aujourd’hui, représentant l’ère moderne d’une graphisme, sont donc très avisées et attentives au fait de conserver une identité neuve, fraiche et innovante. La notion artistique est une méthode de travail qui assure drastiquement les marques, leurs présentations, par la réalisation d’identité visuelle et de supports publicitaires.

Les années 1960

Les années 1960 en graphisme

Un graphisme simple, minimaliste est efficace. Voilà le nouveau style tendance qu’a connu l’époque des années 1960, plus particulièrement par la Suisse. La signalétique, les emballages, et beaucoup d’autres tendances de support ont vu le jour et se sont internationalisés.

Les années 1970

Les années 1970 en graphisme

Dans les années 1970, le style graphique s’est amélioré, intensifié et stabilisé pour donner naissance à des images de marques fortes, cohérentes et toujours plus emblématiques. En parallèle du développement du style graphique dans le monde entier, le graphisme commercial s’est notamment développé dans plusieurs directions.

Les années 1980

Les années 1980 en graphisme

Une nouvelle génération de graphistes débarquent dans les années 1980 suite à l’évolution incroyable d’un style moderniste. Toujours à la recherche d’une nouvelle approche grâce à de nouveaux moyens. Parmi ces moyens que l’on peut considérer comme facile d’accès, on peut retrouver l’évolution des logiciels en graphismes et de retouches de photos qui transforment la créativité collective en un véritable art. La profession de graphiste a bien changé depuis, et les styles graphiques sont bien différents et se sont adaptés aux temps modernes.

Les années 2000

Les années 2000 en graphisme

Le changement du millénaire fut grand témoin d’un clair retour à un style graphique beaucoup plus simpliste et minimaliste en terme de graphisme. Les possibilités sont multipliées, il est maintenant plus simple d’animer, de produire, de concevoir du graphisme. Le haut débit que procure internet est également un atout majeure pour l’évolution du graphisme, à travers ses technologies sur le web.

Quel impacts et changements pour les graphistes ?

Cible graphiste

Parce qu’un graphiste, de manière générale, n’avait pas les mêmes missions et objectifs dans les années 70, il est notamment perçu comme un prestataire créatif, et parfois un véritable artiste. Contrairement à l’ère analogique, le graphiste intervient aujourd’hui de plus en plus sur un process graphique plus poussé ! Les chartes graphiques des sociétés se sont intensifiées grâce aux développement du métier de graphiste.

La recherche, la technique et les fondamentaux du graphisme sont nécessaires à maitriser pour être graphiste. Grâce à la numérisation, n’importe qui aujourd’hui peut facilement créer des visuels graphiques, cependant, le graphiste s’assurera que le visuel est sur-mesure, unique, et reflétant les valeurs de votre entreprise.

Le design est en constante évolution et ses tendances changent souvent. Le graphiste doit donc s’adapter dans le temps, et garder un style moderne, à la mode. Il en est du moins très constant vis à vis des typographies, d’images et de styles.