Accueil » Blog d’un graphiste » Blog sur le graphisme » Entretien d’embauche pour designer : Questions fréquentes

Entretien d’embauche pour designer : Questions fréquentes

Vous avez obtenu votre diplôme, vous êtes donc motivé pour la suite de votre parcours professionnel et souhaitez donc devenir designer professionnel pour une entreprise ? Alors vous trouverez des solutions ici pour préparer correctement votre entretien d’embauche, et répondre aux questions les plus posées !

 

Alors, quelle est la meilleure façon de se préparer ? Répétez devant un miroir, ou bien une webcam peut être une solution… ? Pourquoi pas ! Lorsque vous aurez assimilé une confiance en soi, entraînez-vous, seul pour commencer, puis avec des amis ou de la famille. Continuez jusqu’à ce que vous soyez satisfait de pouvoir présenter vos arguments de manière claire. Cela doit être le plus naturel possible, et d’une grande efficacité. Répondre à des questions le plus efficacement possible ne signifie pas de devenir un robot, il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses à un entretien ( sauf cas particulier ). Restez simplement naturel.

Questions pour un entretien d'embauche designer

Dans la plupart des studios de design ( agences ), n’oubliez pas que les personnes qui s’y trouvent sont plutôt amicales, jeunes et accessibles. Vous n’avez donc pas à vous soucier qu’ils essaient de vous faire trébucher, à moins de tomber sur un responsable fatidique, mais dans ce cas je vous conseillerais plutôt de vous enfuir 🙂 Normalement, et je l’espère pour vous, ils voudront juste apprendre à vous connaître, et savoir si vous répondez à leurs besoins.

 

Alors préparez-vous soigneusement, soyez ouvert, créatif mais honnête à 100%. Montrez-leur qui vous êtes vraiment, et ce que l’amour du design représente à vos yeux. Vous n’obtiendrez probablement pas le premier emploi pour lequel vous postulez, mais continuez, vous finirez par y arriver si vous persévérez ! Après, le facteur chance est toujours présent 🙂

1 – Pourquoi souhaitez-vous devenir graphiste ?

Pourquoi souhaitez-vous devenir graphiste

C’est dans la majorité des cas la première question qu’on vous posera. Si vous trébuchez ou donnez une réponse trop vague, cela donnera au recruteur l’impression que vous n’êtes pas si engagé dans le design graphique et certainement pas passionné par cela – un signal d’alarme clair. Bien sûr, tout dépend du feeling que vous avez réussi à créer avec cette personne, mais c’est une question importante, votre réponse doit être tout aussi importante et complète.

 

Le graphisme est une passion, on a tendance à la sortir celle-ci ! Oui, effectivement, vous m’avez compris : La personne en face de vous attendra forcément cette réponse. Ce qu’elle veut entendre, c’est que vous vivez et respirez le graphisme et que vous ne pouvez pas imaginer passer votre vie à faire autre chose. Voilà une bonne réponse, et elle doit être sincère et venir du plus profond de vous. Choisissez donc des mots forts, laissez vous emporter par votre passion ( et parler beaucoup, ça marche ! )

 

Idéalement, vous aurez une courte anecdote sur la raison pour laquelle vous vous êtes intéressé au design graphique. C’est peut-être un travail qui vous a inspiré, ou bien un enseignant qui vous a guidé sur ce chemin. Peut-être avez-vous réalisé un projet de conception dans le cadre d’une autre passion. Quoi qu’il en soit, cela doit vous être personnel, et rattaché à votre amour pour le graphisme.

2 – Pourquoi voulez-vous travailler ici ?

Pourquoi voulez-vous travailler ici

Imaginez que vous demandiez de sortir à quelqu’un qui vous plait, mais qu’il sache que vous aviez déjà invité tous ses amis en premier. Personne n’aime être un arrière-pensée ou un « deuxième meilleur ». Moi-même, si je dois recruter demain, je préfèrerais une personne qui s’est investi à 100% sur mon entreprise, et pas une autre. Et c’est la même chose avec les autres studios de design, ils veulent avoir l’impression que vous n’êtes pas seulement passionné par le design graphique, mais que vous souhaitez travailler avec eux en particulier.

 

S’il y a quelque chose que vous aimez dans leur culture, leur marque ou la structure de leur entreprise, soulevez-le également. Si au contraire quelque chose que vous n’aimez pas s’apparente à leur politique d’entreprise, évitez d’en parler. Si ce problème est par contre très désagréable pour vous et votre fonction, vous pouvez toujours poser des questions ! Le but est d’être dans une relation de confiance et de clarté. Un mot d’avertissement ici, cependant. De nombreux studios de design ont beaucoup d’article marketing sur leurs sites Web, qui sont souvent écrits par des non-designers et contiennent beaucoup de mots à la mode déroutants. Si tel est le cas, ne répétez pas aveuglément ces mots à vos interlocuteurs, surtout si vous ne savez pas vraiment ce qu’ils signifient. Soyez crédible à 100% et ne rabâchez pas un texte provenant de leur site internet : Renseignez-vous un maximum, et donnez votre avis.

3 – Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

Préférez-vous travailler seul ou en équipe ?

En pratique, les studios de design auront besoin de vous pour faire les deux sur des projets différents. Donc, la meilleure réponse sera probablement dans le sens de – je suis heureux de faire les deux.

 

Pour éviter le stress total, concentrez-vous sur des projets spécifiques sur lesquels vous avez travaillé, et notamment un dans lequel vous avez travaillé de manière indépendante et un autre dans le cadre d’une équipe. Démontrez que vous comprenez pourquoi ces deux approches différentes étaient bien adaptées à chaque projet particulier.

 

Donc, si vous n’avez vraiment jamais travaillé de manière indépendante ou en équipe, dites-le. Surtout, ajoutez que vous êtes prêt à le faire lorsque le studio en aura besoin et que vous appréciez l’opportunité d’élargir votre expérience et vos compétences.

4 – Comment améliorez-vous vos compétences ?

Comment améliorez-vous vos compétences ?

Le design graphique est étendu et comprend de multitudes solutions pour améliorer vos compétences. Graphiste/Designer n’est pas une profession où vous apprenez un certain nombre de choses, puis vous vous asseyez. Vous devrez en apprendre et en étudier de nouvelles tout au long de votre carrière. Essentiellement, votre premier employeur qui vous prendra en tant que designer s’attendra forcément à ce que vous amélioriez rapidement vos connaissances et vos compétences au cours des premiers mois. Il faut notamment lui demander du temps de travail pour apprendre ! ( Par exemple, lire des articles de blog 2h/jour ). Cela vous permettra de rester à l’affut de chaque tendance dans votre profession, mais également de disposer d’une ressource illimitée pour votre créativité !

 

L’interlocuteur a besoin d’entendre que vous serez prêt pour cette tâche, d’où cette question particulière. Si la réponse est « pas grand-chose », alors vous ne serez probablement pas invité à revenir pour un deuxième entretien.

 

Pensez donc à tous les tutoriels et vidéos YouTube que vous avez suivi récemment, aux livres et articles que vous avez lu, ainsi qu’aux projets parallèles et collaborations que vous avez poursuivi afin de vous dépasser et de développer vos compétences. Écrivez-les et mémorisez-les car il est facile d’oublier des éléments au milieu de l’entretien d’embauche et de vous maudire plus tard dans le bus du retour.

5 – Gérez-vous bien les critiques ?

Gérez-vous bien les critiques ?

Tout comme le blocage créatif, recevoir des commentaires négatifs est un événement régulier dans la carrière de tout graphiste. Le studio de design veut donc savoir que vous ne jetterez pas vos jouets de la poussette et ne leur compliquerez pas la vie.

 

Encore une fois, vous répondrez idéalement à cette question en vous référant à un projet réel. Et le point principal à transmettre est que vous voyez les commentaires négatifs comme une bonne chose, notamment comme un moyen d’améliorer votre pratique. Vous devez donc accepter toutes les critiques. C’est le genre d’attitude qui fera de vous un atout pour n’importe quelle équipe. Et si vous parvenez à convaincre un responsable, vous serez sur la bonne voie.