Accueil » Blog » Graphisme » Dégradé de couleurs : Types, Nuances, Contraste

Dégradé de couleurs : Types, Nuances, Contraste

Plusieurs types de dégradés sont possibles pour vos illustrations ou les effets que vous souhaitez apporter à votre visuel. Je vous fais découvrir au biais de cet article, les solutions pour trouver son dégradé de couleurs.

Dégradé de couleurs

Qu’est-ce qu’un dégradé de couleurs ?

Un dégradé de couleurs est un mélange d’au moins deux couleurs. Lorsque vous souhaitez créer un dégradé, le logiciel sur lequel vous établissez la coloration calcule drastiquement toutes les couleurs entre les deux. Magique n’est-ce pas ? D’ailleurs, ce n’est pas tout : Le dégradé détient un axe, une rotation.. Souhaitez-vous créer un dégradé en linéaire ? Ou en radial ? Est-ce que vous voulez établir un angle sur votre dégradé ? Voyez-vous, pour créer un beau visuel et le rendre attractif, il ne faut pas que se concentrer sur les couleurs, mais également leurs configurations.

 

Transitionner deux couleurs, c’est aussi rajouter de la profondeur à une image ! En effet, la combinaison d’un dégradé avec différents niveaux d’opacité peut également aider à créer un sentiment de proximité et de distance par rapport aux images.Les graphistes peuvent également utiliser des dégradés de couleurs pour attirer l’attention de leurs utilisateurs. Néanmoins, pour créer et mettre en avant un dégradé de couleur, il est important de s’interroger sur le type de dégradé à choisir.

Quels sont les types de dégradés ?

Maintenant que vous savez ce qu’est, proprement parlant, un dégradé de couleurs, découvrons ensembles quels sont les types de dégradés de couleurs possibles, les plus courants, et les plus utilisés. Aucun doute possible, il en existe sûrement d’autres mais d’après mon expérience, je vous fais part des plus connus :

Linéaire

De la droite vers la gauche, ou de la gauche vers la droite, voilà. Vous l’aurez compris, ce n’est pas plus simple que cela : Un dégradé linéaire crée une bande de couleurs provenant d’une ligne droite. Notez au passage, que la ligne n’a pas besoin d’être verticale ou horizontale, ou bien même droite. En faite, c’est vous qui choisissez la direction, et l’angle! 🙂

Radial

Un dégradé radial, c’est simplement un dégradé qui rayonne à partir d’un point central. Donc, la même chose que le linéaire, sauf que le point de démarrage ne se trouve, ni à droite, ni à gauche, mais au milieu d’un rond! Il y a de la place pour jouer avec le point central, la taille et le taux de transition dans un dégradé de couleurs radial. Beaucoup de possibilités sont à explorer ici!

Conique

Un dégradé conique, c’est quasiment la même chose qu’un dégradé radial, à peu de chose prêt. La différence ici est que, tandis que le dégradé radial passe du centre à l’extérieur de la zone ombrée, le dégradé conique quant à lui se teinte de manière circulaire, dans le sens des aiguilles d’une montre, ou dans le sens inverse des aiguilles d’une montre si vous préférez.

Réfléchi

Très complexe à maitriser, il ne sert que dans des cas bien particulier : Le dégradé réfléchi est comme un dégradé linéaire mélangé à un miroir. La couleur est reflétée à partir d’une ligne centrale dans chaque direction, par opposition à un dégradé linéaire qui ne s’ombre que dans une direction.

Conseils pour créer un beau dégradé

Un mélange, on sais tous que cela donne du bon, ou du mauvais. On peut tous dire qu’on dispose de goûts et de couleurs différentes, mais il y a des règles! … M’enfin, ces règles sont là pour vous aiguillez.

Ici, je vous donne mes petits conseils : Essayez d’utiliser un dégradé de même ton si vous n’êtes pas à l’aise avec les autres couleurs. Un exemple : Du bleu clair au bleu foncé. Les couleurs de deux tons différents (du vert au rouge) sont bien plus difficiles à marier! Alors essayez de rester le plus simple possible et éviter d’utiliser 15 couleurs dans votre dégradé! 🙂 En général, 2 suffisent pour créer un très jolie dégradé.

 

Si vous augmentez le nombre de couleurs, vous éparpillez un peu plus la colométrie de la charte graphique de votre marque, et… vous l’aurez compris, ce n’est pas bon! En plus de respecter les règles graphiques générales, voici quelques éléments à garder à l’esprit lorsque vous vous lancez dans les dégradés de couleurs :

Expérimentez plus de deux couleurs

Parfois, l’utilisation de seulement deux couleurs dans un dégradé de couleurs peut créer une couleur grise et boueuse au centre. Cela crée une transition très désagréable pour les yeux des utilisateurs. Essayez d’ajouter une autre couleur au milieu pour régler ce problème. Le mieux à faire est de choisir une couleur qui se situe entre les deux.

 

Exemple :
-> Couleur 1 : Rouge capucine
-> Couleur 2 : Rouge cerise
-> Couleur 3 : Rouge bordeaux

 

En ajoutant la deuxième couleur, au milieu d’un dégradé linéaire, vous supprimez l’étendue des deux autres couleurs, et ajuster en fonction de ce que vous souhaitez.

Faites attention au contraste et à la lumière

Avoir une idée claire et un plan pour votre source de lumière dans un dégradé de couleurs vous permet de créer un chemin, et un plan à l’attention de vos utilisateurs.

Vous pouvez utiliser la lumière pour guider les yeux des utilisateurs vers la partie la plus importante de votre page, application ou produit.

 

Ce n’est pas tout, faites attention aux contrastes, essayez votre dégradé sur un fond blanc, et sur un fond noir pour apercevoir le rendu. Si il n’est pas satisfaisant, alors ajustez le à votre guise 😉